Logo cef.fr Eglise catholique en France - Conférence des évêques de France Trouver les horaires de messes en France avec MessesInfo
ActualitésParoles d'EgliseGuide de l'EgliseEspace presseAgendaDiocèsesLiens
Vivre en ChrétienPrier   CélébrerArt Culture LoisirsSaint du jourGlossaireForumsRechercher
Actualités
Archives
Dossiers spéciaux
Chroniques
Nominations

A la une
Désolé le fichier n'est pas valide
 
Ecrivez-nous
les sites en .cef.fr
Ajoutez CEF à
   vos favoris
Ouvrez votre navigateur sur cef.fr
Plan du site
Mentions légales
Eglise Catholique
UADF © 1996-2006
 

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Archives > 2004

Archives Retour à la liste
 
 

Tricentenaire de la mort de Bossuet

13 Avril 2004




 

Monseigneur,

A l'occasion du troisième centenaire de la mort de Jacques-Bénigne Bossuet, évêque de Meaux, décédé le 12 avril 1704, le Saint-Père m'a chargé de vous faire savoir qu'il s'associait par la pensée et la prière à la célébration eucharistique que vous présidez en ce jour anniversaire, entouré de plusieurs évêques, de prêtres et de fidèles, se réjouissant aussi des différentes manifestations organisées en cette heureuse circonstance par la société civile, notamment par la ville Meaux.

On garde toujours en mémoire les talents oratoires de l'Aigle de Meaux. Mais Bossuet fut avant tout un prêtre qui s'attacha à aimer le christ et l'Eglise, administrant de manière attentive les deux diocèses qui lui furent successivement confiés, prenant soin dans le diocèse de Meaux de visiter les paroisses et les monastères. Il puisait sa force persuasive et missionnaire dans la méditation assidue de l'Ecriture, souliganant que la parole de Dieu est, pour le Christ, comme "une espèce de second corps" et, à la suite de Tertullien, "que la parole de vie est comme la chair du Fils de Dieu" (Sermon sur la parole de Dieu, hic est Filius meus dilectus.ipsum audite, 13 mars 1661). Avec un grand désir d'entrer dans une intelligence de la foi toujours plus affinée et plus rigoureuse, il n'a cessé d'approfondir le mystère de Jésus Christ, souhaitant, comme le vieillard Syméon (cf.Lc 2,28), prendre Jésus dans ses bras, "afin qu'il n'échappe point à notre foi" et qu'il nous conduise au Père.

Bossuet nous invite à méditer avec lui le mystère eucharistique, en laissant résonner en nous la phrase évangélique où Jésus exprime son ardent désir de manger la Pâque avec nous (cf. Lc 22,15), pour être intimement unis à Lui et pour qu'abondent ainsi de nombreuses grâces spirituelles. Avec l'évêque de Meaux, "rendons grâces à Jésus Christ, qui nous a expliqué en tant de sortes et d'une manière si expresse le sacrifice qu'il continue à offrir pour nous dans l'Eucharistie" (Médiatations sur l'Eucharistie, c.XL). On ne peut oublier non plus son amour pour l'Eglise, qui est, selon ses belles expressions, « Jésus Christ, répandu et communiqué, "Corps et en même temps Epouse" du seigneur, "féconde par son unité" et par son souci d'annoncer l'Evangile au monde. Puissent les fidèles de notre temps accueillir ces enseignements de Bossuet, s'engager à sa suite dans une lecture méditée de la Parole de Dieu et se nourrir de l'Eucharistie, pour faire grandir leur amour du Christ et de l'Eglise, pour vivre de la vie divine et pour être les témoins du Ressuscité !

En vous confiant à l'intercession de Notre-Dame, que l'évéêque de Meaux aimait à appeler "la divine Marie", Sa Sainteté vous accorde de grand cour, ainsi que qu'aux évêques présents, aux prêtres et à tous les fidèles qui participent à la célébration anniversaire, une affectueuse bénédiction apostolique.

Heureux de m'associer personnellement à la joie du diocèse de Meaux, je vous assure, Monseigneur, de mon cordial dévoeument dans le Seigneur.

+ Angelo cardinal Sodano
Secrétaire d'Etat de Sa Sainteté